Les nouvelles enquêtes de rémunérations 2.0

Outils 2.0 : les enquêtes de rémunérations nouvelle génération.

Les entreprises à la recherche de talents ont aujourd’hui tout intérêt à rester attractives. Comment réaliser des enquêtes de rémunérations et benchmarks de salaires efficaces ?

Dans un contexte de pénurie de compétences et de difficultés de recrutement, réaliser une enquête de salaires et un benchmark de rémunération offre plusieurs avantages. En effet, cela permet à l’entreprise d’attirer les bons candidats, de préparer les négociations collectives et individuelles, de maîtriser les budgets de frais de personnels.

Les enquêtes de salaires traditionnelles : quelles limites ?

Participer à une enquête de rémunérations est indispensable pour une entreprise qui souhaite suivre et adapter sa politique RH. Cela lui donne la possibilité de déterminer les pratiques actuelles du marché, celles de ses concurrents ou de sa zone géographique. L’objectif pour cette entreprise est d’identifier les atouts et points faibles de sa politique salariale pour mettre en place d’éventuelles actions correctrices. Pour rester attractive, toute société doit veiller à ce que les rémunérations qu’elle propose soient en adéquation avec celles du marché.

Rappelons que les enquêtes de salaires traditionnelles consistent à interroger plusieurs entreprises du même secteur sur une période donnée afin de connaître avec précision leurs pratiques de rémunérations. Une fois les informations collectées puis analysées, les résultats sont comparés et permettent à chaque participant de modifier si besoin leurs propres pratiques salariales. L’enquête de salaires traditionnelle peut porter sur les niveaux des pratiques salariales par fonction, échelon, statut, zone géographique ou par activité, sur la structure des salaires proposés, voire même sur les perspectives d’évolution liées aux pratiques salariales de chaque entreprise.

Les enquêtes de salaires traditionnelles apparaissent aujourd’hui inadaptées à l’évolution du marché. Effectivement, selon les directions des ressources humaines, le processus de collecte des informations serait particulièrement lourd, les délais de traitement et de restitution trop longs. L’impossibilité de refléter le marché du travail en temps réel notamment pour les professions dont le salaire peut varier rapidement, et la faiblesse du panel représenté, constituent également des limites importantes. Heureusement, de nouveaux outils plus efficaces et performants font leur apparition.

Enquêtes de salaires : les nouveaux outils 2.0

Il est désormais possible de surveiller et d’optimiser sa politique salariale de manière simple et efficace. Les nouveaux outils utilisés pour les enquêtes de salaires et benchmarks de rémunérations permettent par exemple de mesurer le positionnement salarial des collaborateurs par rapport à différents marchés de référence, de mener des analyses approfondies sur les pratiques de rémunérations et la masse salariale de sa société, de constater d’éventuelles différences de salaires entre les hommes et les femmes ou encore de détecter de possibles incohérences de la politique salariale de son entreprise.

Les nouvelles formes des enquêtes de rémunérations

Ainsi, réaliser une enquête de rémunérations est dorénavant relativement simple. Les benchmarks peuvent être réalisés en temps réel et de manière précise grâce à un système de pesée des postes automatique. Cette solution accessible aux grands groupes, aux PME et à toute autre société est idéale pour revoir les salaires de ses collaborateurs tout en évitant les nombreuses contraintes associées aux enquêtes de rémunérations traditionnelles.

Comment réaliser une enquête de rémunérations ?

Il existe plusieurs méthodes permettant de réaliser des enquêtes de rémunérations. La première nécessite de distinguer les enquêtes salariales thématiques (étude de la décomposition de la rémunération variable, évolution des salaires des chefs d’entreprise en France, valorisation de la voiture de fonction…) des enquêtes de salaires sectorielles (industrie alimentaire, industrie pharmaceutique, établissements financiers…). Une fois les données compilées et analysées, chaque entreprise ayant participé à l’enquête peut comparer ses propres pratiques salariales avec celles de ses concurrents.

La deuxième méthode consiste à réaliser un benchmark de salaires via le portail de gestion WAAGE PRO créé pour permettre aux entreprises de comparer simplement et efficacement leurs pratiques salariales. Cet outil, unique sur le marché, remplace les enquêtes de salaires traditionnelles plus longues et fastidieuses à mettre en place.

WAAGE PRO

Enfin, les benchmarks de salaires sur mesure peuvent être réalisés ponctuellement pour un ou plusieurs collaborateurs, pour un service entier ou l’entreprise dans son ensemble. Il convient de rappeler qu’une enquête de salaires donne lieu à un rapport détaillé délivré par un cabinet maîtrisant l’ensemble des techniques de cotations. Le cabinet qui organise et administre l’enquête doit être externe et indépendant. Il doit présenter aux entreprises participantes les modalités de mises en œuvre de l’enquête de salaires, collecter les données, garantir l’anonymat. En fonction de la qualité et la quantité des informations fournies, il peut être amené à effectuer des analyses plus détaillées. Le coût d’une telle enquête est généralement compris entre 3.000 et 15.000 euros. Il dépend du nombre de participants et du volume d’informations à traiter.

Le nombre d’acteurs de référence sur ce marché est encore limité. En effet, parmi eux, seul PEOPLE BASE CBM par l’intermédiaire de sa solution WAAGE PRO, propose des enquêtes de rémunérations et benchmarks de salaires 2.0.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire