Résultats enquête épargne salariale 2014 (3) : L’intéressement

PEOPLE BASE CBM, leader français du conseil en stratégie de rémunération et conseil en politique salariale, vient de réaliser dans le courant des mois de mars et avril 2014, une grande enquête sur l’épargne salariale en France. Nous livrons ci-dessous, quelques éléments d'informations, présents dans cette enquête et relatifs à l'intéressement.

 

86,5 % : C’est le pourcentage des entreprises interrogées qui ont mis en place un dispositif d’intéressement.

Ce chiffre doit être comparé à celui de la DARES qui annonce que pour 2011, seules 36,2 % des entreprises ont mis en place un accord d’intéressement.

Cette différence importante s’explique par la composition de l’échantillon observé dans notre enquête : en effet, là où le chiffre de la DARES s’entend « toutes sociétés » (notamment « toutes tailles »), notre échantillon est beaucoup plus orienté « grandes sociétés » (pour mémoire la taille moyenne des entreprises interrogées est de 2 250 collaborateurs). Or ces dernières proposent beaucoup plus souvent ce type de dispositif à leurs collaborateurs.

Parmi les entreprises qui n’ont pas mis en place d’accord d’intéressement, environ 1/3 envisagent d’en mettre un en place dans les prochains mois.

Cette proportion des entreprises à souhaiter mettre en place un accord d’intéressement dans les prochains mois semble être en forte diminution (si on la compare aux différentes « informations et intentions » dont dispose le cabinet depuis plusieurs années).

Il semble que la chute de la « motivation des entreprises » à mettre en place un tel dispositif, est principalement liée à l’augmentation du « forfait social ».

719 € : Il s’agit du montant moyen de la prime d’intéressement versée aux collaborateurs lors du dernier exercice.

Si on exclue du périmètre d’observation les quelques 23 % des entreprises qui ont un accord d’intéressement qui n’a pas « donné de prime » (intéressement = 0), le montant moyen de la prime d’intéressement ressort à 1 198 €.
Ces chiffres sont à comparer aux 1 505 € indiqués dans le rapport de la DARES en 2011.

Seulement 77 % des entreprises envisagent de renouveler leur accord d’intéressement. Cela signifie que près de 23 % des entreprises interrogées qui disposent d’un accord d’intéressement ne comptent pas le renouveler.

Faut-il voir dans ces chiffres l’influence négative liée à la hausse du forfait social ? Ou plus simplement que les entreprises qui ne « souhaitent pas renouveler » n’ont pas été en mesure de bénéficier des effets positifs de leur accord d’intéressement ?

Dans ce dernier cas, l’accord d’intéressement mis en place est-il composé des bons critères (adaptés à la stratégie de l’entreprise), les règles de répartition sont-elles efficaces, la communication a-t-elle été bien assurée, … ?

Ces chiffres sont à comparer aux 1 505 € indiqués dans le rapport de la DARES en 2011.

 

Nous vous rappelons que l’intégralité de l’enquête sur l’épargne salariale en France (juin 2014) est disponible au tarif de 200 euros H.T. Pour commander cette enquête ou obtenir plus d’informations, merci de nous contacter au 01 53 43 03 60 ou via le formulaire de CONTACT présent sur ce site.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire