Audit de la politique de rémunération

La politique salariale représente une part essentielle du management et de la performance d’une entreprise. Comment conjuguer rémunération attractive et compétitivité ?

Toute entreprise doit s’assurer que sa politique de rémunération est solide et cohérente. Celle-ci doit être en phase avec son activité, son positionnement et son modèle de développement. Découvrez quels sont les avantages à réaliser une cartographie, un audit de la politique de rémunération de son entreprise.

En quoi consiste l’audit de la politique de rémunération ?

Avant toute chose, il convient de préciser en quoi consiste cet audit de la politique salariale. D’une durée allant de quelques jours à quelques semaines, cet audit vise à dresser un état des lieux complet et une cartographie des systèmes de rémunérations mis en place au sein de l’entreprise. Une fois la structure de la politique en vigueur déterminée ainsi que sa composition, ses modalités et conditions d’application, l’audit a pour objectif de déterminer les évolutions souhaitées.

Cette tâche peut être confiée à un cabinet de conseil indépendant dont le rôle est également d’accompagner les directions des ressources humaines dans l’instauration d’une politique salariale plus efficace, davantage adaptée à la stratégie de l’entreprise concernée. Il peut par exemple s’agir de diminuer le turnover, de fidéliser les collaborateurs ou encore d’améliorer le contrôle de la masse salariale. Pour mener à bien sa mission, le cabinet s’appuie sur une méthodologie stricte et des outils professionnels. Il est ainsi en mesure de délivrer des conseils fiables et de qualité.

L’intérêt de réaliser un audit de la politique de rémunération

L’entreprise qui décide de réaliser un audit de sa politique de rémunération bénéficie de plusieurs avantages. Tout d’abord, cet audit lui permet de récompenser les collaborateurs les plus méritants. En effet, il s’agit d’augmenter la rémunération des salariés les plus efficaces et engagés selon un système d’évaluation cohérent qui incitera par ailleurs d’autres collaborateurs à se montrer plus performants. Les critères d’évaluation utilisés doivent impérativement être mesurables et clairement identifiés par le personnel de l’entreprise. Dans le cas contraire, ils pourraient déclencher des effets inverses à l’objectif souhaité. Cette stratégie peut notamment se traduire par l’octroi de primes sur objectifs ou de commissions sur le chiffre d’affaires. Là encore, les objectifs à atteindre doivent être définis pour être indiscutables.

Autre avantage lié à la réalisation d’un audit de la politique salariale : jouer sur d’autres formes de rémunérations variables. Si, après avoir établi la cartographie du niveau de rémunération totale il apparaît que la marge de manœuvre ne suffit pas à augmenter les rémunérations brutes, il est possible de jouer sur les avantages sociaux en mettant par exemple en place une mutuelle, en proposant des chèques vacances ou encore la mise à disposition d’une voiture de fonction.

Enfin, l’audit de la politique de rémunération est aussi l’occasion d’améliorer la communication globale au sein de l’entreprise. Si l’effectif de la société est important, il est conseillé d’utiliser l’Intranet ou faire appel à des partenaires internes comme les managers pour l’ensemble des sujets liés aux salaires. Dans la mesure du possible, il est essentiel de communiquer avec les collaborateurs de manière individualisée en leur remettant par exemple un bilan social individuel (BSI). Ce document leur permettra de prendre connaissance des éléments contenus sur leurs bulletins de salaire. Chacun pourra alors se concentrer plus facilement sur ses objectifs.

Dans tous les cas, faire appel à un cabinet de conseil en rémunération dont les missions peuvent être stratégiques ou spécifiques est recommandé. Ses services s’adressent aux directions des ressources humaines des entreprises, aux responsables rémunérations, à la direction financière et générale notamment.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire