Évolution des salaires dans le privé au 2ème trimestre 2019

Dans les entreprises de 10 salariés ou plus de l’ensemble du secteur privé hors agriculture, particuliers employeurs et activités extraterritoriales, l’indice du salaire mensuel de base (SMB) augmente de 0,5 % au 2e trimestre 2019 et de 1,7% sur un an.

Dans ces mêmes entreprises, l’indice du salaire horaire de base des ouvriers et des employés (SHBOE) progresse de 0,4 % au 2e trimestre 2019 et de 1,7 % sur un an.

Ces évolutions doivent être mises en regard de l’inflation sur la période : les prix à la consommation (pour l’ensemble des ménages et hors tabac) augmentent de 1,0 % entre juin 2018 et juin 2019 (1). Sur le même champ, la durée hebdomadaire collective moyenne du travail est stable à 35,6 heures au 30 juin 2019. Selon l’estimation flash de l’emploi salarié réalisée par l’Insee et la Dares à partir des résultats provisoires Acemo (2), dans l’ensemble des entreprises du secteur privé, les effectifs salariés augmenteraient de 0,3 % au 2e trimestre 2019 (soit +62 100 emplois). Sur un an, ils augmenteraient de 1,3 % (soit +259 400 emplois).

(1) Il s’agit de l’indice des prix à la consommation hors tabac pour l’ensemble des ménages. Cet indice est retenu du fait de la prépondérance accordée au salaire mensuel de base de l’ensemble des salariés. Les modalités de revalorisation du Smic font référence à l’augmentation de l’indice mensuel des prix à la consommation hors tabac des ménages du premier quintile de la distribution des niveaux de vie (+0,7% sur le trimestre et +1,0% de juin 2018 à juin 2019).

(2) Cette estimation est disponible environ 45 jours après la fin du trimestre. Elle est fondée sur des modèles d’étalonnage estimés par la Dares et l’Insee à partir des données de l’enquête Activité et conditions d’emploi de la main d’œuvre (Acemo). Le recours à la modélisation permet d’extrapoler à l’ensemble des entreprises du secteur privé les résultats de l’enquête Acemo dont le champ correspond aux entreprises d’au moins 10 salariés présentes en début et en fin de trimestre. L’estimation provisoire d’emploi intérimaire est réalisée par la Dares à partir des déclarations sociales nominatives (DSN).

Source : Dares

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire